Home
Introduction
Explications sur le symbole
Histoire du symbole

Liens avec la publicité

Iconographie
Sources utilisées
Liens vers d'autres sites
Livre d'or
Explications sur le symbole

Chapitres:

Que représente le symbole du chat ?
Mythes et légendes

 

Avant d'aborder le thème du « symbole du chat », il est judicieux d'avoir une présentation sur la signification de celui-ci. Nous avons également jugé intéressant de vous parler des mythes et légendes, ceci pouvant en dire beaucoup sur la manière dont nous percevons certaines choses.
Nous pouvons constater que le chat, comme tous les animaux, est un symbole qui a une signification différente suivant la culture.

 

Que représente le symbole du chat ?

Nocturne et indépendant, le chat fut domestiqué par les égyptiens vers 2000 avant Jésus-Christ, puis considéré comme l’animal de la déesse Bastet*. Il était notamment associé au symbole de protection.
Dans la tradition chinoise, il passait pour écarter les esprits du mal, même si l’entrée d’un chat dans une maison était perçue comme un présage de pauvreté.
En Occident, où le chat noir est souvent le compagnon des sorcières, il représente Satan, la luxure ou les ténèbres. Une certaine tradition, inspirée peut-être par sa sensibilité à l’eau, lui attribue le pouvoir de faire pleuvoir.
Le chat, symbole de domesticité, peut aussi évoquer la liberté ou la cruauté, en raison de ses instincts de chasseur.

* La déesse Bastet
Bastet est une déesse qui fait partie de la mythologie égyptienne. Elle a la particularité d'être représentée avec un double visage. Sous sa forme de chatte ou de déesse à tête de chat, elle est la déesse bienveillante protectrice de l'humanité, également déesse musicienne de la joie et déesse de l'accouchement. On la représente ainsi, parfois souriante.
En revanche, sous les traits d'une déesse à tête de lionne, elle s'identifie alors à la redoutable déesse de la guerre, Sekhmet. L'apparence de Bastet évoque celle d'autres dieux; elle a les hanches d'Horus, le ventre d'Osiris et le nez de Thot, ce qui fait d'elle un personnage multiple et singulier.
Dans la religion égyptienne, elle est un symbole de paix et de fertilité.


Le Jaguar
En Amérique du Sud, les yeux brillants du jaguar étaient traditionnellement considérés comme des ouvertures vers le royaume des esprits.

RETOUR

 

Mythes et légendes

Depuis toujours le chat noir est associé à la sorcellerie. La légende dit qu’avant la création du monde, il existait une déesse de l’obscurité. Elle s’appelait Diane et aimait Lucifer, qui possédait un chat noir. Ils eurent ensemble une fille, qu’ils nommèrent Aradia.
Lucifer envoya sa fille et son chat sur la Terre, afin qu’ils enseignent aux hommes la magie noire. Depuis le chat est associé à la sorcellerie.
Aux alentours du XIIIème siècle, cette nouvelle s’officialise. C’est à cette époque que l’Eglise lance une campagne contre la sorcellerie. Les personnes solitaires et asociales correspondent au profil du ou de la sorcière. Ainsi, plusieurs vieilles femmes seules, ayant pour animal de compagnie un chat, et qui étaient pourtant innocentes, ont été torturées, brûlées ou noyées avec leur chat ! C’est donc à ce moment là qu’une nouvelle loi apparaît : toute personne accueillant un chat noir sous son toit est amenée droit au bûché. La seule chose qui pouvait la sauver était que son chat possède la marque de l’ange (ou doigt de dieu) qui est une petite touffe de poils blancs dans le cou.
Mais pourquoi cette peur du chat noir ? En fait, il semblerait que ce serait plus la couleur noire qui impressionne que le chat. Effectivement, la peur du noir remonte à plusieurs millénaires. Elle est apparue en Egypte, à l’époque des pharaons. Ils associaient cette couleur à l’image du deuil en référence aux envahisseurs éthiopiens qui avaient la peau foncée. De plus, cette couleur représentait Seth, la divinité du mal, et le chat noir faisait l’objet d’une grande aversion.
Mais détrompez-vous, les vraies sorcières ne possédaient pas des chats noirs mais des chats « Tabby ». Le chat noir était, en fait, la réincarnation du diable ou de la sorcière car, d’après une croyance lointaine, elles pouvaient se transformer en chat, mais seulement neuf fois, c'est pour cette raison que l'on dit que le chat a 9 vies.
A l’époque, le chat noir avait également la réputation d’être mortel : ses dents étaient venimeuses, sa chair empoisonnée et ses poils, si on avait le malheur d’en avaler un, pouvaient être mortels. De plus, ses yeux impressionnaient. Ils sont si étincelants qu’aucun homme ne peut les sonder.
Il faut ajouter que l’activité nocturne du chat renforce les superstitions. Ces pauvres petits animaux ont bien souffert, autrefois. Pendant bien des années, on les ferrait pour éviter qu’ils ne surprennent la nuit, mieux ça que se faire voler son âme par « Satan ». N’oubliez pas également que si vous rencontrez un chat noir pendant des funérailles, une personne du cortège risque de mourir. La seule chose à faire pour contrer le sort est de changer d’itinéraire pour aller au cimetière.
Le chat noir faisait peut-être peur aussi à cause de ses pouvoirs de guérisseur. A l’époque, on ventait les mérites de leur peau contre les rhumatismes ou encore si l’on voulait se remettre d’une mauvaise chute, il nous suffisait de couper la queue d’un chat noir et d’en sucer le sang.
Mais après tous ces points négatifs, il y a quand même quelques populations qui pensent qu’un chat peut apporter le bonheur, et notamment la fortune. Comme on dit en Bretagne, si votre chat noir a quelques poils blancs, il vous suffit d’en arracher un (sans vous faire griffer) et fortune sera à vous. Au Bourbonnais, si vous rencontrez une chatte noire un soir de pleine lune, elle vous offrira une bourse pleine d’or.
Heureusement, ces croyances ont un peu diminué. Malgré tout, il reste toujours une superstition face au chat noir, mais elle est à mettre au même niveau que le fait de passer sous une échelle ou de renverser du sel sur la table.

 

 

RETOUR

HOME