La civilisation inca

Carine, Benjamin, Amel, Bruno
mai 2004

navigation

Géographie - Agriculture

La société des incas vivait essentiellement de l'agriculture. Les terres étaient divisées en trois parties, suivant les ordres de l'Etat. La récolte de la première partie était utilisée comme offrande pour les rites et les cérémonies du dieu soleil. La seconde partie était réservée au chef inca (Sapa Inca), à sa famille, ses serviteurs, et ses soldats. Enfin la troisième partie était répartie entre les travailleurs. Les travailleurs cultivaient en premier lieu les terres du dieu soleil, et celle du chef inca, ensuite viennent celle des vieux et des malades, des veuves et des orphelins, et celle de ceux qui sont absents (cause d'obligation militaire ou de corvée). Ils travaillaient, pour terminer, sur leurs propres terres touts en aidant son voisin si il en à besoin. Les tupus (terres distribuées aux familles), comprenaient des terrains à différentes altitudes, pour que les familles puissent diversifier les cultures. La vie de l'empire était déterminée par deux systèmes de productions différents : la culture de la pomme de terre, et l'élevage de lamas sur les hauts plateaux, et dans les régions moins élevées, la culture du maïs.

La main d'œuvre appartenait à l'Etat qui en disposait selon ses besoins, soumettant les hommes à la corvée pour entreprendre de grands travaux, telle que la construction de terrasses agricoles leur permettant de cultiver sur des pentes à 45° à plus de 4000 mètres d'altitude. Car la cordillère était entrecoupée de profondes vallées.

Suivant

Cultures en terrasse

Accueil

Histoire

Géographie

Voies de communication
Agriculture

Politique

Religion Education

Arts, Culture

Sciences & Techniques